Home | Contact | Plan du site

Plan d'accès | Infos pratiques | Agenda

Liturgie | Patrimoine | Restauration | Fouilles | Partenaires | Photographies | Ouvrages | Témoignages | musiCA


 

L'ambon

L'ambon vu par un guide

Voilà bien un monument de la cathédrale Notre-Dame de Tournai qui interpelle les visiteurs, en choque visiblement certains par la rupture de style qu'il représente, mais en inspire d'autres qui le comprennent. Dressé à l'entrée du chœur gothique du XIIIe siècle, il crée une séparation entre la partie clergé de la Cathédrale et celle des fidèles dans l'église. [...]

Lire la suite...

L'ambon vu par le conservateur

Le monument que l’on peut admirer aujourd’hui remplace le jubé primitif qui date de la construction de la cathédrale et qui était à la fois plus bas et plus simple dans son matériau : le marbre noir, probablement de la pierre de Tournai polie.

La fonction de l’ambon est double. Il sert à isoler le chœur où se déroule l’office canonial des nefs où sont assemblés les fidèles parfois bruyants et remuants. D’autre part il accueille les chanteurs et les musiciens employés à l’office. Parfois, on y place même un petit orgue positif. A Tournai il vient à point nommé assurer la transition entre le style roman du transept et de la nef et le gothique du chœur, et contribue ainsi à une sorte d’homogénéité architecturale de la cathédrale. 

La structure de ce jubé renaissance est celle d'un arc triomphal inspiré de celui de Titus quant à sa structure architecturale, et de celui de Constantin, en ce qui concerne la forme de décoration. Cette dernière exploite le thème favori des jubés gothiques flamands, la Passion du Sauveur. Du Broeucq, maître de la Renaissance, avait exploité le même sujet sur le jubé de Sainte-Waudru à Mons, une trentaine d’années auparavant. [...]

Lire la suite...