Home | Contact | Plan du site

Plan d'accès | Infos pratiques | Agenda

Liturgie | Patrimoine | Restauration | Fouilles | Partenaires | Photographies | Ouvrages | Témoignages | musiCA


 

L'évêque

Histoire de l'Eglise


© Marie BouillonL’Eglise, nous le savons, est fondée sur les douze apôtres. L’Apocalypse de saint Jean proclame la gloire de la Jérusalem du Ciel et dit : « Les remparts de la cité avaient douze assises, et sur elles, les douze noms des douze apôtres de l’Agneau » (Ap 21,14). Ces douze apôtres (du nom grec apostolos qui signifie envoyé), le Christ les a envoyés jusqu’aux extrémités de la terre (Mt 28,19 ; Ac 1,8). Ce chiffre douze est en référence aux douze tribus d’Israël, images de la plénitude du Peuple de Dieu. Jésus, de façon claire, institue également Pierre comme le chef et le garant de l’unité du groupe des Douze. [...]

Lire la suite...

Pas d'évêque sans cathédrale

La cathédrale est avant tout l’église-mère du diocèse de Tournai où siège l’évêque, successeur des apôtres. Il y préside la liturgie aux grands jours et ses collaborateurs, les chanoines y célèbrent l’Eucharistie chaque jour de la semaine. Elle est un lieu de rassemblement pour les grands moments de la vie diocésaine. [...]

Lire la suite...

A quoi reconnaît-on un évêque?

© Marie BouillonLa couleur épiscopal est le violet. Le violet est une couleur d’apaisement ; l’ardeur du rouge y est adoucie par la froideur du bleu. Le violet est donc la couleur symbolique par excellence de la tempérance. C’est pourquoi la soutane de l’évêque (ou à tout le moins le liseré de celle-ci et sa ceinture) est violette. [...]

Lire la suite...

Consacre-les dans la vérité

Il est de tradition que tout nouvel évêque choisisse une devise épiscopale. Il s’agit la plupart du temps d’une phrase biblique qui éclaire la personnalité du nouveau pasteur en même temps qu’elle révèle la manière dont il envisage son ministère épiscopal. « Consacre-les dans la vérité » (Jn 17,17), telle est la devise retenue par Monseigneur Harpigny. Il nous éclaire sur ce choix. [...]

Lire la suite...

Sur le siège de saint Eleuthère, une riche palette d’évêques

© Pierre PeetersLe diocèse de Tournai a changé trois fois de configuration au cours des siècles. A l’origine, au VIe siècle, il appartient à la province ecclésiastique de Reims. A l’époque carolingienne (751-843), il s’étend sur le flanc occidental de l’Escaut jusqu’à la mer du Nord. Il a pour voisins Thérouanne à l’Ouest, Arras au Sud-Ouest, Cambrai à l’Est et Utrecht au Nord. Ses frontières sont connues avec précision pour le XIVe siècle. Il comprend alors trois archidiaconés (Tournai, Gand, Bruges), onze, puis douze doyennés, et environ 500 paroisses. Le 12 mai 1559, le projet du roi d’Espagne et souverain des Pays-Bas, Philippe II, de réorganiser les évêchés des Pays-Bas aboutit à la promulgation de la bulle Super universas du pape Paul IV. Le diocèse de Tournai est alors amputé des archidiaconés de Gand et de Bruges, érigés en diocèses indépendants. Il perd un tiers de sa superficie, plus de 50% de ses paroisses et ne conserve comme territoire flamand que la région située entre Courtrai et Izegem. Il est rattaché à la nouvelle métropole de Cambrai. A la suite du concordat napoléonien, en 1802, le diocèse bascule sur son axe, franchit l’Escaut et récupère plus de 400 paroisses des diocèses de Cambrai et Liège antérieurs à 1559. Ses contours coïncident désormais avec ceux du département de Jemappes, puis de la province de Hainaut après 1830. Il entre alors dans la métropole de Malines. Sa superficie s’accroît encore avec l’annexion des cantons de Mouscron et Comines à la province en 1967. [...]

Lire la suite...

La liturgie de l'ordination épiscopale

© Pierre PeetersLe rite de l'ordination se déroule au cours d'une célébration eucharistique après l'homélie et comporte en son centre l'imposition des mains suivie de la prière d'ordination. Mais au début de la célébration a lieu la présentation du prêtre choisi pour l'épiscopat. La liturgie de l’ordination épiscopale exprime bien le sens que l'Eglise confère à l'épiscopat, selon l'adage liturgique qui a traversé les siècles : "lex orandi, lex credendi", adage que l'on peut traduire un peu librement en disant : "L'Eglise croit comme elle prie". [...]

Lire la suite...

L'évêque... un veilleur

© Marie BouillonIl y a, dans la vie de l’église, des moments privilégiés. Des instants où Dieu nous fait signe. Des événements où le projet du Père continue sans relâche à prendre Corps dans le Fils par l’Esprit. N’est-ce pas à un tel moment que les chrétiens du diocèse de Tournai sont conviés ? Lorsqu’un diocèse « reçoit » un évêque, lorsque les chrétiennes et les chrétiens accueillent un nouvel évêque, que se passe-t-il réellement ? Quel est le rôle, la responsabilité d’un évêque dans un diocèse ? [...]

Lire la suite...

La cathédrale, église mère du diocèse


Edito de Mgr Harpigny - Eglise de Tournai, janvier 2009

Vous-mêmes, comme des pierres vivantes, entrez dans la construction de la Maison habitée par l’Esprit, pour constituer une sainte communauté sacerdotale, pour offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus Christ. (1ère Lettre de Pierre 2, 5).

Lire la suite...

                                


L'évêque

L'évêque

 

 
L'évêque

 

 
L'évêque

 

 
L'évêque

 

 
L'évêque

 

 
L'évêque

 

 
L'évêque

 

 
L'évêque

 

 
L'évêque